Visiteurs

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
111
Hier :
138
Semaine :
469
Mois :
792
Total :
236006
Il y a 3 utilisateurs en ligne
-
3 invités

Identification



Rencontre 27/28 novembre 2019

Belle rencontre entre amis

Le mois de novembre est rarement souriant. Le ciel bas, le soleil absent et les journées courtes, sans parler de la froideur ambiante, nous contraignent à une vie ralentie un brin tristoune, sauf obligations professionnelles.

Mais pour les plus anciens des Amis du Vic que nous étions ces jours là dans notre repaire des Vosges, rien de tout ça. Et pourtant, la pluie et le vent ne nous ont pas quittés.

Une cinquantaine de personnes avaient trouvé le temps de se retrouver au Haut Grain, siège de notre association depuis dix huit mois, ou Déborah nous attendait avec sa petite famille et son grand sourire.

Et alors, tout reprend corps, avec elle, avec tous ces visages émus, ces paysages qui ont campé le décor de notre aventure au Vic pendant un demi siècle. Nous pouvons une fois encore partager, rire, faire du bruit dans cette ambiance chaleureuse si marquée par nos rencontres passées et nos souvenirs communs.

Mais la magie du Vic et de son histoire, c'est que nous en sommes imprégnés au plus profond de nous mêmes, parfois sans le savoir. Si la vie matérielle au Vic n'est plus qu'un souvenir, quand les bâtiments commencent à souffrir de l'absence des hommes, quand seule l'eau du torrent et la terrasse déserte évoquent l'activité passée, quand seule une poignée de fidèles peuvent échanger sur des pans de cette histoire, Notre Dame des Monts et Maurice son plus fidèle ami nous habitent en permanence.

Leur enseignement, leur témoignage, les valeurs partagées au Vic nous ont absorbés, conquis, transformés. Le Vic est en nous et a modelé nos vies comme celles de nos enfants.

Nous avons le droit d'être nostalgiques et de considérer que la fin de l'histoire est indigne et douloureuse, mais l'essentiel est ailleurs, dans nos cœurs et nos âmes.

Mais que c'était bon de se retrouver là bas, chez nous, dans notre chapelle, de vivre cette belle célébration avec de fidèles amis de la vallée. Que c'était bon de partager ces repas gourmands préparés par quelques uns et de feuilleter les pages de notre histoire commune.

Ce fut un bon moment, simple et heureux, comme le Vic.

Merci.